Sécheresse vaginale

En cours de ménopause, elle résulte le plus souvent du déficit hormonal. La muqueuse vaginale n’est plus ou peu hydratée, les glandes de Bartholin cessent de lubrifier le vagin.

Il s’en suit une sécheresse vaginale qui à son tour crée son lot d’inconfort et de maladies.

Inflammation, démangeaisons, baisse de la libido, …

La muqueuse vaginale étant fragilisée les rapports sexuels deviennent douloureuses .

Après avis de votre médecin, vous pouvez faire des bains vaginaux à la sauge. La sauge peut vous aider à humidifier la muqueuse. La sauge a aussi des vertus antiseptiques, elle peut donc vous être utile pour limiter les infections.

L’actée à grappe noir, une plante contre les bouffées de chaleur

L’ Actée à grappe noire (Cimicifuga racemosa)

L’actée à grappe noire, à ne pas confondre avec l’actea spicata, l’actea rubra, et  l’actea pachypoda, d’autres variétés de l’actée à grappe. L’actea spicata a des fleurs blanches et des fruit noirs, l’ actea rubra a des fruits rouges, l’ actea pachypoda des fruits blancs. De nombreuses plantes de la famille actea sont toxiques.

Ces plantes se ressemblent au niveau du feuillage.  Elles ont des feuilles composées  à folioles dentées. Les fruits de l’actea rubra sont verts et deviennent rouges à maturité.  Les fruits de l’acté à grappe noire sont secs, alors que les autres actea ont des baies fraîches.

Le genre actea pousse dans des zones humides, avec des conifères et des feuillis et le long des cours d’eau.

De son nom scientifique Cimicifuga racemose, cette plante est utilisée depuis fort longtemps par les femmes d’Amérique du nord, contre le syndrome prémenstruel(SPM), les règles douloureuses, l’acné, l’ostéoporose.

L’Actée à grappes noires est ensuite entrée dans les usages pharmaceutiques Américaines, puis Européennes. Elle est utilisée pour soulager les troubles liés à la ménopause.

Deux des composés des espèces Cimicifuga,  le cimigénol et le cimigénol-3,15-dione, ont montré une activité anti-cancéreuse sur des souris. Il est possible que ces composés aient un effet préventif sur le cancer de la peau chez l’homme.

L’actée à grappes noires peut être ingérée, mais peut également être appliquée directement sur la peau. Nous vous conseillons cependant de demander l’avis d’un professionnel.

L’association de l’Actée à grappes et du Millepertuis est efficace pour traiter les bouffées de chaleur et autres problèmes liés à la ménopause.

La racine d’actée à grappes noires contient plusieurs substances qui ont des effets bénéfiques pour l’organisme. Certaines de ces substances agissent sur le système immunitaire et augmentent la défense contre  les maladies.

On trouve des préparations prêtes à l’emploi dans les parapharmacies, les magasins diététiques et sur le net. Pour des raisons de sécurité Il est très préférable de vous  procurer ces préparations plutôt que d’utiliser la plante de votre jardin, ou celle cueillie dans la nature.

L’actée à grappe peut se prendre en teinture, dans ce cas vous pouvez prendre 25 goutes de teinture d’Actée à grappe ou de teinture mère dans de l’eau 3 fois par jour.

Vous pouvez aussi trouver de l’Actée à grappes sous forme de comprimés, suivez la posologie du fabricant.  L’usage de l’Actée à grappes est règlementé dans certains pays.

Certaines femmes n’ont pas de bouffées de chaleur

Toutes les femmes ne connaîtront pas de bouffées de chaleur à la ménopause ! Pour des raisons encore non clairement élucidées, certaines femmes n’ont pas de bouffées de chaleur durant leur ménopause.

Certaines études donnent comme explication la culture alimentaire. Les femmes qui ont une alimentation à base de légumineuses et de poissons ont plutôt tendance à ne pas avoir des bouffées de chaleur.

Certaines passent même la ménopause sans aucun symptôme. Les bouffées de chaleur peuvent durer généralement de 30 secondes à plusieurs minutes. Il existe des traitements hormonaux et non hormonaux , mais dans la plupart des cas un simple apprentissage, vous permettra de mieux les gérer en évitant les situations qui sont propices à leur apparition.

Comment éviter les bouffées de chaleur

Faites de l’exercice physique

Pratiquez une activité physique régulièrement. Par exemple une heure  de yoga par  jour diminue considérablement la fréquence des bouffées de chaleur. L’activité physique est encouragée pour ses bienfaits sur  la santé en général mais en période de ménopause il est impératif d’en pratiquer.  Vous éviterez beaucoup de symptômes.

L’actée à grappe noir

Cette plante est bien connue pour soigner les symptômes de la ménopause, dont les bouffées de chaleur. Vous trouverez dans les magasins diététiques de l’actée à grappe noir sous différentes formes. Sachez cependant que l’actée à grappe est déconseillée pour les personnes qui ont des problèmes hépatiques. Demandez l’avis de votre médecin avant toute consommation de produit  contenant de l’acté à grappe.

Si vous consommez du café il est grand temps d’arrêter ou d’en diminuer la consommation.

Le café contient un stimulant qui aggrave les bouffées de chaleur. Couramment appelé caféine cette substance se trouve également dans certains aliments et  certaines boissons.

Le maximum conseillé est d’environ 200 milligrammes de caféine par jour, si vous ne pouvez pas vous passer de café. Si vous êtes un grand consommateur afin d’éviter les maux de tête et la fatigue, diminuez progressivement votre consommation.

Dites stop à la nicotine

Si vous n’avez pas encore arrêté de fumer, vous avez avec  la ménopause une bonne occasion d’arrêter.

La nicotine contenue dans le tabac augmente les bouffées de chaleur, en plus des autres effets secondaire sur votre santé globale.

Faites-vous aider si ça fait longtemps que vous fumez, renseignez-vous auprès de votre médecin, ou dans un centre de santé. Vous trouverez sur le net des méthodes et de produits pour arrêter de fumer.

De même vous aller devoir réduire la consommation d’alcool ainsi que les épices.

Changez votre garde-robe

Vous devez peut être changé votre garde-robe !

Oubliez les  vêtements moulant, les collants, et porter des vêtements extensibles, larges. Privilégiez les vêtements en coton, Ils absorbent mieux la chaleur.

Changez vos habitudes alimentaires

L’alimentation jouera un rôle important aussi bien pour votre santé, que pour la ménopause en général et particulièrement pour  les bouffées de chaleur.

La règle est la variation. Variez autant que vous pouvez votre alimentation. Mangez des protéines animales, végétales, des légumes, des fruits, des légumineuses,…

Les aliments riches en isoflavones seront à privilégier. Ces aliments apportent le même bénéfice que les hormones  de synthèse sans les effets secondaires de celles-ci.

Evitez les ambiances surchauffées

Climatisez votre chambre à coucher, prenez une douche froide si vous commencez à avoir des bouffées,  à l’extérieure évitez les pleins airs en plein été, les lieux encombrés, les transports en commun aux heures de pointe,…

Viellissement prématuré

Les hormones, l’ostéoporose, une alimentation mal équilibrée, un mode de vie sédentaire sont  des facteurs qui peuvent accélérer le  vieillissement. Paradoxalement ce n’est pas l’âge qui fait vieillir l’organisme.

Bien que la jeunesse éternelle reste  encore de nos jours un vœu difficile à atteindre, mais comme le dit plusieurs chercheurs et médecins à défaut de pouvoir rester jeune, on peut bien vieillir.

Pour faire simple il suffit pour cela de manger des antioxydants, de faire du sport, et avoir une bonne hygiène de vie.

On trouve des antioxydants dans les fruits, les légumes verts mais aussi dans les poissons. Vous trouvez dans la catégorie « recettes » de ce blog des menus conçus pour répondre aux besoins  des femmes en période de ménopause.

Quand votre corps annonce la ménopause

Il se passe pratiquement la même chose à laménopause qu’à la puberté sur le plan corporel. Vous avez probablement oublié ce que vous ressentiez au moment de votre puberté lorsque votre corps s’est mis « brusquement » à se tranformer, quand vous avez eu vos premiers menstruations.

A l’approche de la ménopause votre corps se tranforme presque à l’identique. Si vous êtes très attentive vous pourriez ressentir et vivre les mêmes émotions qu’à votre puberté.

De la même manière que la puberté était une libération (vous sortiez enfin du monde de l’enfance), la ménopause pourrait aussi être une libération. Vous entrez dans un monde où vous n’aurez pas à vous soucier de contraception, de douleurs pre-menstruels, de serviettes hygiéniques,…

Silhouette, pilosité, peau et seins sont les principales modifications corporelles, rapidement visibles. La silhouette d’une femme est naturellement gynoïde. C’est à dire la taille est fine et le bassin large.

Hors ménopause la cellulite aura tendance à s’installer au niveau des cuisses et des fesses. En cours de ménopause cette masse graisseuse, va s’installer sur le ventre. Vous pourriez également perdre de la pilosité pubienne.

On pourrait dire que c’est plutôt une bonne nouvelle. Un peu d’économie sur le budget esthétique! Cependant des poils peuvent apparaître sur le visage.

Les rides et ridules peuvent aussi s’accentuer, la peau perd sa souplesse et se dessèche. Quant au seins s’ils étaient fermes et galbés, vous constaterez en faisant un petit examen de palpation, qu’ils n’ont pas la même fermeté et qu’ils ont tendances à un peu pendre.

5 aliments à éviter

Si vous êtes incontinentes, ou sucseptible de l’être il vaut mieux que vous evitiez de manger certains aliments.

Agrumes, chocolat, tomates, épices sont des aliments qui irrittent la vessue. Leur consommation à forte dose peut aggraver votre incontinnence.

L’alcool est également à éviter ainsi que le café, le thé et les produits contenant de la caféine.

 

Stimuler la libido en période de ménopause

  • L’avoine ( Aven sativa)

25 à 50 grammes d’avoine le matin au petit déjeuner.

L’avoine est constituée de saponines, alcaloïdes, trigonelline, acide silicique, amidon et de nombreux sels minéraux dont le calcium.

Vous pouvez aussi l’utiliser en infusion. A raison de trois grammes d’herbes sèches pour 25 cl d’eau bouillante? Laisser reposer environ une dizaine de minutes? Prendre 3 à 4 tasses par jour.

  • Le Ginseng (Panax ginseng)

Le ginseng est une plante très riche en vitamine D, et en saponines. Les saponines sont des substances présentent dans beaucoup de plantes. Elles ont la spécificité d’avoir une structure chimique proche de celle des nombreuses hormones humaines.

Le pouvoir stimulant du Ginseng est connu il y a fort longtemps. Originaire de Chine le Ginseng a traversé les frontières. Aujourd’hui il figure parmi les plantes les plus utilisés contre l’impuissance.

Les symptômes gynécologiques

Il ne faut pas perdre de vue que les symptômes de la ménopause varient d’une femme à une autre.

Il en est de même pour le degrés d’affection. Chez certaines femmes les manifestations de ces symptômes seront plus prononcées alors que chez d’autres elles passeront presque inaperçues.

La sécheresse vaginale
La muqueuse vaginale n’est plus ou peu lubrifiée. La sécheresse vaginale peut causer des démangeaisons au niveau du vagin et une irritation de la muqueuse.

La muqueuse vaginale étant fragilisée les rapports sexuels deviennent douloureux autant de facteurs qui peuvent vous dissuader d’avoir des relations sexuelles.
Nous verrons plus loin comment remédier à ce problème couramment appelé dyspareunie.

La sécheresse vaginale n’est cependant pas spécifique à la ménopause.
Elle peut avoir lieu chez des femmes qui fument, après un accouchement, ou suite à des troubles du système immunitaire·

Atrophie des organes génitaux

Glandes vulvo vaginales, utérus, col de l’utérus, vulve, orifice vulvaire etc.

L’atrophie du vagin tend à favoriser la dyspareunie. Elle peut aussi être la source de vaginite. Il est fortement recommandé de consulter un gynécologue afin de vous assurer de l’absence d’infections.

On peut aussi assister à une atrophie de la vulve, de l’utérus et plus tard à une descente des organes génitaux, appelée prolapsus génital.

Il faut savoir que l’atrophie des organes génitaux survient plus tard. généralement au stade appelé post ménopause. Ce qui veut dire à un âge très avancé, que la ménopause est déjà installée.

Les médecins s’accordent à dire qu’une femme est ménopausée après une période d’une année sans les règles. Ce qu’il faut aussi savoir c’est que ce tableau noir de la post-ménopause, n’est pas une fatalité. Il est possible d’éviter tous ces problèmes.

Menstruations irrégulieres

Ces informations ne sont pas exhaustives, consulter votre médecin pour toute question médicale.

L’irrégularité des règles est un des plus grands signes qui doit vous alerter, même si elle peut parfois avoir d’autres origines que la ménopause.

Un cycle menstruel normal dure entre vingt huit et trente jours. Un cycle perturbé durera entre vingt quatre et vingt huit jours. En outre cette durée ne sera pas stable, et peut varier d’un mois à un autre.

Vous pouvez aussi avoir des périodes sans menstruations (règles) d’autres troubles peuvent accompagner ces troubles menstruels: bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, trouble du sommeil, sensibilité des seins etc.

Si votre cycle menstruel, devient irrégulier vers l’âge de 45 ans, c’est peut être que vous entrez dans la transition vers la ménopause.